Présentation

L’équipe de Retraite Plus se mobilise autour de son président José Boublil, passionné d’art, et lance pour la troisième année consécutive sa « fête de la peinture », concours ouvert à toute personne âgée résidant à domicile, en résidence seniors et en EHPAD.

Cette année, le concours prend des airs de fête. Intitulé Fête de la Peinture, il s’ouvre, en plus des résidents en résidence Sénior, maison de retraite et EHPAD, également aux personnes âgées sollicitant des services à domicile.

Le thème retenu “Les enfants”, mettra particulièrement à l’honneur les relations intergénérationnelles si chères à notre société. Les participants seront invités à peindre une toile du format et selon la technique de leur choix, seuls ou accompagnés d’un jeune de leur choix, laissant ainsi le plus libre cours à leur imagination créative.

Les créations les plus originales seront récompensées après la date clôture du concours le 15 Mai 2022.

Cette année, en plus des traditionnels prix récompensant les œuvres retenues par le jury, seront également attribués deux prix spéciaux : l'un récompensant la meilleure création intergénérationnelle et un autre réservé aux créations des résidents maintenus à domicile.

Nous vous souhaitons nombreux, inspirés et engagés autour de cet événement dont l'objectif est de renforcer les liens entre créations artistiques et société.
presentation

Un sens aux choses.

José Boublil, Président de Retraite Plus
Imaginez un professeur qui, une fois l'année scolaire terminée, continuerait d'appeler ses élèves de temps en temps, de suivre leur parcours.
Imaginez un excellent oncologue qui, après la totale rémission de sa patiente, continuerait à l'appeler pour savoir comment va la vie.
Retraite Plus a décidé de faire cela. Nous ne voyons plus les familles, ni leurs aînés en maison de retraite, mais nous voulons continuer à faire des choses pour ces personnes en Ehpad et tous les autres résidents qui ne nous connaissent pas.
Mon choix est anti-conformiste, anti-économique, pas très rationnel. Mais entre la raison et la nécessité de donner, de penser aux autres, j'ai choisi et je l'assume pleinement. Combien vaut le sourire qu'on provoque chez une dame de 95 ans ? Combien vaut le sourire d'un enfant hospitaisé et triste ? A mes yeux, il n'y a pas de prix. Or, je peux le faire.
sign
overlay